ceinture de grossesse

La ceinture de grossesse : pour ou contre ?

Article mis à jour le

A bientôt 7 mois de grossesse, j’éprouve de plus en plus de difficultés à marcher. Les douleurs au dos commencent à se faire sentir et cela devient chaque jour, un peu plus pénible. Aussi, dans ma quête de “solutions anti-douleurs dorsales”, je suis tombée sur la ceinture de grossesse. Le remède miracle ? (ou pas). Voici en résumé ce que j’ai appris.

La ceinture de grossesse : à quoi ça sert ?

A ne pas confondre avec le bandeau de grossesse, la ceinture de grossesse est un accessoire médical prescrit aux femmes enceintes qui souffrent de tensions ligamentaires, de douleurs du dos et du bassin, et de lourdeurs abdominales.
Adulée par les futures mamans, critiquées par certains professionnels de santé, une chose est sûre : la ceinture de grossesse divise. Alors, que doit-on en penser ?

Oui pour la ceinture, mais à certaines conditions

ceinture de grossesse
La ceinture de grossesse
Pour les “anti-ceinture”, cet accessoire empêcherait les muscles d’assurer correctement leur fonction, d’où la nécessité de rester vigilant. Si vous envisagez de tester la ceinture de grossesse, sachez que tous s’accordent à dire qu’elle doit être portée uniquement de manière ponctuelle, c’est-à-dire jamais une journée entière et pas plusieurs jours de suite.

Le seul remède naturel et efficace pour éviter le mal de dos causé par le poids du ventre est d’apprendre à bien se tenir sans cambrer le dos (hanches basculées en avant, le dos droit et les épaules « jetées » en arrière).

A partir du moment où vous prenez en compte ces indications, la ceinture de grossesse peut être utile en position debout prolongée ou pendant les marches lorsque le ventre commence à être proéminent. Généralement, les futures mamans commencent à porter la ceinture de maintien à partir du 6ème mois.

Les différentes ceintures de grossesse ?

Un professionnel de santé pourra vous proposer une ceinture de grossesse en fonction de votre état. Sachez qu’il en existe deux types :

  • Les ceintures de grossesse rigides ou lombostat : elles bloquent le bas du dos. Les ceintures de grossesse rigides sont prescrites en cas de très forte lordose lombaire. L’objectif est de neutraliser la progression d’une cambrure sévère du bas du dos ayant provoqué une lombalgie de la femme enceinte.
  • Les ceintures pelviennes souples : elles servent de tuteur et ne bloquent pas le dos. En cas de lordose lombaire, elles imposent une rétroversion du bassin, ce qui a pour effet de corriger la cambrure. Elles agissent sur la sangle abdominale et créent les conditions d’une posture protégeant le périnée et le bas du dos.

Quelques conseils avant de passer à la caisse

En grande distribution, vous pouvez trouver de nombreux modèles de ceinture de grossesse. Ce qui est important :

  • Essayez toujours avant d’acheter (ou faites-vous rembourser si cela ne convient pas) : la ceinture de grossesse ne doit jamais comprimer votre ventre. Elle doit être adaptée à votre morphologie. C’est pourquoi il est préférable de s’orienter vers un modèle évolutif que vous pourrez garder tout au long de votre grossesse.
  • Côté pratique, choisissez une ceinture de grossesse qui se lave facilement. Sinon, elle va vite finir par rester au placard.

Pour ma part, je crois que je vais attendre un peu et chercher des conseils pour adopter une meilleure posture.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.